Pour profiter d'un bel aquarium, il faut prendre le temps de :

- le mettre en place et bien le faire démarrer

- le suivre en le surveillant et en appliquant quelques règles simples.

 

On peut aussi "réabiliter" un bac qui fonctionne mal, mais cela demande là encore de la patience et de la ténacité.

TOUT D'ABORD, QUELQUES NOTIONS DE BASE

aquaDans la nature, les plantes poussent dans le substrat (4), grâce au soleil (1). Les bactéries (5) transforment les matières organiques en sels minéaux qui nourrissent les plantes (3). Ces plantes dégagent de l'oxygène absorbé par les poissons (2), qui eux-même rejettent du gaz carbonique absorbé par les plantes. 

VOILA CE QUE NOUS VOULONS REPRODUIRE DANS NOTRE AQUARIUM.

! Pour lutter contre les idées reçues : d'expérience, je vous assure qu'il est beaucoup plus facile de réussir un grand bac qu'un petit... 

Il nous faut donc du substrat et du sable, des bactéries, des plantes, de l'air, de la lumière et ensuite, quand tout cela fonctionnera bien, des poissons...

Pour aider les choses :

- a) un filtre, chargé de faire circuler l'eau tout en la nettoyant

- b) des bactéries pour aider le filtre a bien faire son travail

- c) de l'air, injecté dans le bac au moyen d'une pompe

- d) de la chaleur (un chauffage adapté à la taille du bac).

- e) de la lumière (néons, rampe à leds)

Partons du principe qu'on a mis dans le bac du substrat et une bonne couche de sable grain moyen (longuement rincé au préalable). Une pente allant du fond du bac vers l'avant, assortie d'une légère "cuvette" au milieu devant et le nettoyage sera facilité.

L'eau y est versée dans une assiette creuse posée justement dans le creux dont j'ai parlé plus haut. Cela dans le but d'éviter au maximum un brassage du sable.

a) C'est le moment de positionner le filtre (s'il est interne). Personnellement, voici comment je remplis le mien :

- au fond, dans un petit filet, des céramiques. (si on en a dans un autre bac, on peut en prendre une partie déjà ensemencée en bactéries, cela accélerera le processus d'équilibre du bac). Quand je créé un nouveau bac, je me sers d'une partie de l'eau d'un autre bac déjà en service.

- ensuite, un bloc de mousse large (soigneusement rincé, lui aussi) puis un second de mousse plus fine.

- un peu de perlon.

Bien entendu, cela dépend de la taille de votre bac et donc, de la taille du filtre. 

! Attention à ne pas sous-dimentionner le filtre. Trop faible, il fera mal son travail et vous aurez du mal à équilibrer votre bac. Par contre, si vous avez un petit bac, vous ne pourrez pas l'équiper comme indiqué ci-dessus. Reportez-vous à la notice mais tâchez quand même d'y mettre quelques céramiques. En ce qui me concerne, je ne mets pas de charbon mais chacun fait comme il veut !

Autre détail qui compte : il y a souvent un repère de remplissage maxi.

PLANTES ET DECO : Si vous voulez mettre des pierres (impérativement non calcaires) et des racines, c'est le moment. Tout doit être bouilli avant introduction, et les racines bien frottées à la brosse.

Planter ensuite les plantes, plutot par groupe de 3 ou 4 de la même espèce (sauf pour les vallisneria qui vont occuper le fond du bac, voire les côtés). Bien penser à leur taille adulte, "comme dans un jardin". Pour l'instant, mieux vaut éviter les plantes à pousse lente qui risquent de se couvrir d'algues avant longtemps...

Au début, ce n'est jamais très joli mais patience ! ça viendra. 

b) les bactéries. Perso, je les achète en ampoules mais il y a d'autres présentations. Elles sont indispensables au démarrage du bac et souvent bien utiles au moment des gros changements d'eau. Elles vont coloniser les céramiques, les mousses. C'est pourquoi, si on doit rincer le perlon très souvent (voire le changer quand il est trop sale), je ne lave les mousses que de temps à autre et JAMAIS LES DEUX BLOCS EN MEME TEMPS. Je regarde leur état et j'agis selon ce que je vois.

c) l'air va arriver dans le bac au moyen d'une pompe + un petit tuyau + un diffuseur. Choisissez-la peu bruyante et selon le volume en litres de votre bac. Si elle est réglable, c'est un plus...Quant au diffuseur, on le place généralement au fond, sur le sol en cachant le petit tuyau quand c'est possible.

! Mon astuce : comme les pompes font toujours un peu de bruit, je les isole sur un bon bloc de mousse. 

 

d) la chaleur. Un chauffage est indispensable si vous souhaitez introduire des poissons d'eau chaude. Quand c'est possible, on le place dans le filtre interne. Sinon, fixé avec des ventouses à une paroi du bac. Là aussi, ne le sous-dimensionnez pas en puissance, sous peine de le faire tourner en continu - avec les risques que cela comporte.

En attendant l'introduction possible des poissons, le bac peut tourner sans problème à 24 ou 25°.

! Pensez à l'orienter de façon à voir s'il est allumé sans vous tordre le cou et surtout, veillez à ce qu'il ne touche pas le sable.

e) l'éclairage.

C'est le "soleil" de votre bac, c'est vous dire son importance.

Les néons.

- si vous avez une rampe équipée de deux tubes, il y a une raison : l'un sera "lumière blanche", l'autre "spécial plantes". Ainsi, tout le monde sera content. Vous, en admirant votre bac et vos plantes, en poussant à merveille.

Les néons se changent tous les ans.

Vous pouvez aussi opter pour une rampe à leds. Perso, j'en utilise déjà deux et les plantes poussent parfaitement bien. Seul point important : bien veiller à ce que votre bac puisse recevoir sans souci ce type de matériel (regarder les supports existants, en verre sur le bac ou dans le capot par exemple).

DSCF4394

En voici une en fonction (au premier plan). J'ai volontairement laissé les ouvertures de chaque côté car ce type de rampe chauffe et je voulais éviter la condensation.

Vous avez introduit des "bonnes" bactéries dans votre bac, Il faut maintenant vous armer de patience, attendre la montée des nitrites - qui vont se transformer en nitrates puis, au moyen de test "nitrates", attendre que le taux redescende et ne dépasse pas 25% maxi pour introduire quelques poissons "test".

La durée ? Difficile de répondre de façon précise, tant de facteurs entrent en ligne de compte. La seule chose que je peux dire, c'est que l'état de vos plantes sera déjà un bon signe indicateur... mais pas seulement !